Il existe de nombreux leviers pour booster sa fertilité. Un des plus puissants est sans doute l’alimentation….

En effet, certains aliments peuvent améliorer la qualité de l’ovulation chez la femme ou du sperme chez l’homme, tandis que d’autres viendront perturber l’équilibre hormonal.

C’est parti pour un tour d’horizon des bonnes pratiques alimentaires qui maximiseront vos chances de faire un bébé 😉

Avant toute chose, écoutons les recommandations de Claire Andreewitch, coach bien-être et naturopathe « Privilégiez avant tout une alimentation végétale et évitez les produits industriels, ainsi que le sucre (sauf celui que l’on trouve dans les fruits), le sel en excès, les produits laitiers, les aliments à index glycémique élevé (type pain blanc) et d’une manière générale, la suralimentation. »

Oui, mais dans le détail, ça donne quoi ?

Tout doux sur les glucides

Ah le sucre… Cet ami, qui ne nous veut pas que du bien !
Si vous souhaitez tomber enceinte, mieux vaut faire l’impasse sur les aliments à index glycémique (IG) élevé, type gâteaux industriels, sodas ou sucre blanc. En effet, leur consommation est à l’origine d’une sécrétion importante d’insuline (hyperinsulinémie), susceptible de nuire à l’ovulation.

Il faut donc privilégier les aliments à IG bas

  • pour le pain et les gâteaux : choisissez des céréales et des farines complètes, mangez des fruits secs ou de la purée d’oléagineux
  • pour sucrer vos préparations et vos yaourts : sirop ou sucre de coco, sucre de canne, miel de bonne qualité …  
  • en remplacement des féculents : des légumineuses, type lentilles, pois chiches, haricots rouges
  • pour se sentir rassasier : des fruits et des légumes verts en grande quantité

Favoriser les “bonnes” graisses 

Dans la famille des graisses, je demande le “bon” gras ! Celui qui vous fournira un apport suffisant en Oméga 3, essentiels pour soutenir votre organisme et donc votre système reproducteur. 

Où le trouver ?

  • chez les poissons gras (hareng, maquereau, foie de morue, saumon, truite, sardine…)
  • dans certains légumes ( cresson, épinard, pourpier, mâche, avocat, laitue…)
  • au sein des fruits à coques (noix, noisettes, amandes, pistaches…)
  • dans les bonnes huiles : lin, colza, germe de blé…

Des antioxydants à foison

Les stress oxydatif est souvent pointé du doigt dans les problématiques d’infertilité masculine. Pour le limiter, pensez aux antioxydants, tels que le bétacarotène, la vitamine C ou le polyphénols qui aident à luttent contre les toxines et nettoient l’organisme.
Quant au sélénium, il est parfait pour éliminer les métaux lourds et favoriser le nombre et la mobilité des spermatozoïdes. Certains experts pensent même qu’il protégerait les ovules et les spermatozoïdes des dommages chromosomiques !

Où les trouver ?

  • Le selenium: dans la noix du brésil, le poisson, les œufs, la viande
  • la vitamine C, le bétacarotène et le polyphénols : dans les fruits (rouges notamment), la plupart des légumes et les épices type curcuma, gingembre, poivre…
  • La vitamine E : dans les bonnes huiles, et particulièrement dans l’huile de germe de blé

Tout schuss sur le zinc ! 

Le zinc joue un rôle dans les problématiques de fertilité chez l’homme et chez la femme ! Tout d’abord, parce qu’il favorise la production de testostérone, l’hormone de la libido. Ensuite parce qu’il intervient dans la synthèse du sperme et qu’un manque de zinc entraine directement une diminution des spermatozoïdes. Enfin, parce que chez la femme, il prévient des fausses couches et des malformations. Le hic : 60% des hommes et 75 % des femmes ont des carences en zinc.

Où le trouver ? Essentiellement dans les huîtres et le foie.

Main basse sur la vitamine B9 !

L’acide folique, ou vitamine B9 participe au bon déroulement du cycle menstruel, et donc à celui aussi de l’ovulation et la conception… Souvent consommé en complément alimentaire, l’acide folique peut également s’inviter dans votre assiette.

Où la trouver ? Dans tous les aliments riches en folates

  • les légumes : épinards, mâche, cresson
  • les légumineuses : lentilles, pois chiches
  • les céréales : avoine, sarrasin, quinoa
  • les fruits et oléagineux : melon, châtaigne, noix
  • les fruits de mer : moules, palourdes

Et en bonus, un smoothie vert équilibrant !

Pour finir, je vous propose la recette d’un encas sain et nutritif, à base de trois super aliments qui favorisent l’équilibre hormonal.

Le maca est une plante adaptogène connue pour favoriser l’équilibre hormonal. La spiruline aide à détoxifier le corps notamment en soutenant le foie dans son travail de métabolisme. Et les graines de chia sont très riches en oméga-3, essentiel au bon équilibre hormonal :

• 1 cuillère à café de maca ;
• 1⁄2 cuillère à café de spiruline ;
• 1 banane ;
• 1 cuillère à soupe de graines de chia ;
• 1⁄4 à 1⁄2 avocat ;
• jus d’amande sans sucres ajoutés ;
• en option pour plus de douceur : 1 grosse cuillère à café de miel bio.

Si vous avez aimé cet article, vous serez sans doute intéressé par notre article sur le yoga de la fertilité

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 55
    Partages