Frissons, tremblements, cernes… Auriez-vous attrapé une grippe saisonnière ? Non, non, ma bonne dame, vous manquez juste cruellement de sommeil ! Et le poids des années ne facilite pas la récupération, soyons honnêtes… Gérer la fatigue est l’un de vos plus grands défis en tant que maman tardive !

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions pour vous sortir de cet état de « zombie », qui ne vous sied pas du tout :-).

le papa, votre meilleur allié !

Sauf coup de chance exceptionnel, votre bébé ne fera pas ses nuits avant 3 mois… Une traversée du désert, qui se vit à… 2 ! Pas de secret ici, si ce n’est d’alterner les quarts de veille avec le papa, si possible en fonction de vos biorythmes respectifs. Céline, primipare à 42 ans, se souvient ” Je suis plutôt du matin, donner le biberon de 5 heures était donc relativement aisé… En revanche, je m’écroulais vers 22 heures. Du coup, le papa se chargeait du bib de minuit.”
Les pères tardifs sont réputés disponibles et engagés, alors profitez-en ! Au delà des nuits chaotiques, ils mettront volontiers la main à la pâte pour l’intendance de la maison. S’occuper des plus grands, faire les courses, un bout de ménage et/ou de cuisine devraient être dans leurs cordes au moins pour une durée déterminée :-).

Récupérer rapidement grâce à la micro-sieste

Dormir quand bébé dort, vous en rêvez… Mais dans la pratique, ce n’est pas toujours évident ! Voici une technique qui vous permettra de récupérer un maximum d’énergie en un minimum de temps : La micro-sieste.

  • Programmez votre réveil à 10 ou 15 minutes plus tard maximum. L’objectif n’est pas de tomber dans un sommeil profond mais de profiter des premières phases du sommeil, particulièrement régénérantes.
  • Placez-vous dans des conditions idéales d’endormissement : allongée sur le dos, bras et jambes légèrement écartés, dans la pénombre et un environnement calme…
  • Concentrez-vous sur votre respiration, abaissez votre rythme cardiaque laissez vos muscles se décontracter. Le sommeil devrait vous cueillir rapidement.

Au réveil, vous aurez l’impression de commencer une deuxième journée ! N’hésitez pas à pratiquer la micro-sieste plusieurs fois par jour si nécessaire.

La régleuse d’enfant, une solution coûteuse mais efficace

Parfois la fatigue après 40 ans est telle que vous êtes dans l’incapacité de gérer les réveils nocturnes… Vous pouvez alors avoir recours à une régleuse d’enfant. De quoi s’agit-il ? C’est une nurse de nuit qui investit pendant quelques semaines la chambre de votre bambin pour le nourrir et « régler » progressivement son sommeil.

C’est une technique assez efficace, mais qui fait un peu polémique. Elle vous permet de récupérer rapidement et d’apprendre aux côtés de la régleuse. Mais elle ne serait pas idéale pour tisser du lien avec votre enfant, selon certains experts.

A noter : son coût est très élevé. comptez en moyenne 130 euros par nuit (pour 10 heures de garde).

Pour la trouver, rien ne vaut le bouche-à-oreille : demandez aux puéricultrices lors de votre séjour à la maternité, échangez au sein de groupes Facebook tels que Baby Sittor, interrogez vos copines déjà mamans…

Combattre l’anxiété, source de fatigue

Au delà de la fatigue physique, les mamans tardives sont plus que quiconque soumises à la fatigue psychique, nourrie par le stress du quotidien et l’anxiété.
Suis-je une bonne mère ? Serais-je là assez longtemps pour mon enfant ? Vais-je arriver à tenir le rythme ? Vous vous posez 1001 questions liées à votre âge et à votre statut de maman quadra. C’est bien normal, mais pourquoi ne pas choisir de profiter du moment présent ? Nul ne peut prédire l’avenir et s’en préoccuper en permanence est usant !

Ne mettez pas la barre trop haut, arrêtez de culpabiliser, faîtes preuve de bienveillance à votre égards… Votre quotidien n’en sera que plus allégé !

Une alimentation au top

Sans surprise, pour remédier à la fatigue et au manque de sommeil, rien ne vaut une alimentation équilibrée :

  • riche en fruits et légumes frais, de préférence bio ou issus de l’agriculture raisonnée pour profiter de toutes leurs vitamines sans s’empoisonner
  • pauvre en alimentation industrielle et transformée, qui ne sont que des calories vides.
  • qui fait la part belle aux super aliments (ces aliments naturels dotés d’une qualité nutritionnelle exceptionnelle) : banane, grenade, chou kale, baie de goji, cassis, myrtille, curcuma, spiruline, ginseng chlorella…

Les mères tardives sont fatiguées, c’est un fait et le contraire serait surprenant… Peut-être faut-il tout simplement commencer par l’accepter et l’assumer ?

Sur ces mots, je vous souhaite une belle et heureuse année 2019 :-). 

Et si vous souhaitez nous raconter comment vous gérez la fatigue au quotidien, dîtes nous tout en commentaire !

  •  
  •  
  •  
  • 16
    Partages