Nous sommes de plus en plus nombreuses à enfanter sur le tard.

5% des bébés qui naissent chaque année ont une maman quadra. Que ce soit par choix ou pas, nombre d’entre nous vont vivre cette fameuse grossesse tardive. Parfois taxée de « grossesse gériatrique », elle fait encore l’objet de nombreux fantasmes.

A partir de quel âge parle-t-on de grossesse tardive ? Quels risques lui sont associés ? Les grossesses issues de PMA sont-elles plus dangereuses ? Pourquoi les césariennes et les accouchements prématurés sont-ils sensiblement plus élevés après 40 ans ? Pourquoi les suivis de grossesse diffèrent-ils d’un cas à un autre ?

Pour en parler en toute transparence et sans langue de bois j’ai invité Thierry Harvey, gynécologue obstétricien, chef de la maternité des Diaconesses à Paris.

Les conseils de Thierry Harvey aux femmes qui ont un projet d’enfant autour de 40 ans

  • Faîtes une consultation préconceptionnelle, dès que vous avez un projet d’enfant: cela permet de faire un point sur vos antécédents, votre profil et d’éventuelles complications.
  • Prenez de l’acide folique (vitamine B9) avant la grossesse
  • Éliminez toutes les toxines (tabac, alcool…)
  • Choisissez la maternité adaptée à votre âge et à votre profil
  • Ne cachez pas que votre grossesse est issue d’une PMA, surtout si il s’agit d’un don d’ovocytes

A PROPOS DE THIERRY HARVEY

Thierry Harvey, gynécologue obstétricien, chef de la maternité des Diaconesses à Paris. Très engagé dans tout ce qui touche à la maternité, c’est un membre actif de l’association Petite Emilie, qui aide les personnes confrontées à une interruption médicale de grossesse et à un deuil périnatal. Il est également l’auteur de nombreux articles sur l’importance de l’acide folique avant et pendant la grossesse.

Si vous avez cet épisode, vous aimerez sans doute l’épisode tomber enceinte malgré l’endométriose

  •  
  •  
  •